• Ma sœur la pluie

    Ma sœur la pluie

    la belle et tiède pluie d'été,

    Doucement vole, doucement fuit,

    A travers les airs mouillés.

     

    Tout son collier de blanches perles

    Dans le ciel bleu s'est délié.

    Chantez les merles, 

    Dansez les pies !

    Parmi les branches qu'elle plie ,

    Dansez les fleurs, chantez les nids

    Tout ce qui vient du ciel est béni.

     

    De ma bouche elle approche

    Ses lèvres humides de fraises des bois;

    Rit, et me touche

    Partout à la fois

    De ses milliers de petits doigts.

     

    Sur des tapis de fleurs sonores,

    De l'aurore jusqu'au soir,

    Et du soir jusqu'à l'aurore,

    Elle pleut et  pleut encore,

    Autant qu'elle peut pleuvoir.

     

    Puis vient le soleil qui essuie,

    De ses cheveux d'or,

    Les pieds de la pluie.

    Charles Van Lerberghe - La Chanson d'Eve -  (1861-1907)

     

     

    « Rêve et douceurImageurs »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :